Ce vendredi 05 avril 2019, Monsieur Diaby Moustapha Mamy, Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique a reçu, pour une séance de travail, son homologue le Ministre Sierra Leonais de l’Information et de la Communication, Monsieur Mohamed Rahman Swaray, en présence de Monsieur Lacina Koné, Secrétaire Exécutif de l’Alliance Smart Africa et Monsieur Singh Chanana, Représentant de Tata Communication. L’objet de la rencontre portait sur le projet phare de l’Alliance Smart Africa relatif à l’inter connectivité des pays africains.

Ce projet, dont la Guinée est le coordinateur auprès de l’alliance Smart Africa, a pour objectif global de maintenir le trafic de communication des pays africains à l’intérieur du continent afin d’internaliser les effets des télécommunications sur la qualité, l’efficacité, l’efficience et la rentabilité des services de communication et, au total, faciliter l’inclusion numérique.

Pour commencer, le Ministre Diaby Moustapha a mis l’accent sur l’importance de la mise en place d’infrastructures tant à l’échelle nationale que d’infrastructures interconnectées pour atteindre l’objectif du marché numérique unique pour l’Afrique et ainsi accroître les revenus des différents pays : « Ce n’est pas seulement une question de souveraineté, c’est aussi une question économique. Chaque année, nos pays perdent des milliards de $ en payant les pays de transit et nous comptons aujourd’hui les réinvestir dans la mise en place de solutions et d’infrastructures afin que le trafic reste chez nous » a rappelé Monsieur le Ministre. Il a précisé notamment que « la réunion doit nous permettre d’avoir une feuille de route claire afin de commencer l’interconnexion entre la Guinée et la Sierra Leone ainsi qu’entre la Guinée et le Mali, qui font tous les deux parties de la 1re phase du projet ».

Pour sa part, Monsieur Rahman Swaray, Ministre Sierra Leonais de la Communication et de l’Information a rappelé l’importance pour l’Afrique de ne pas rater la révolution digitale. « Avant, a-t-il souligné, les pays africains étaient compétitifs au niveau des ressources naturelles ; aujourd’hui, nous devons réaliser que les choses ont changé et que l’accessibilité, l’inter connectivité ainsi que l’inclusion digitale sont au cœur de tout développement ».

Dans la même perspective, le Secrétaire Exécutif de Smart Africa, Monsieur Lacina Koné s’est dit très satisfait de l’état d’avancement du projet avant de préciser que l’interconnexion des pays africains permettrait de garder au sein des pays africains les revenus générés par les appels locaux, les coûts liés au roaming, les data center et tous les projets phares de l’Alliance Smart Africa.

Enfin, Mr Singh Chanana de TATA Communications a remercié le Ministre Diaby ainsi que les cadres du Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique pour leur disponibilité lors de l’étude de faisabilité dudit projet avant de présenter les prochaines étapes pour l’inter connectivité effective entre la Guinée et la Sierra Leone. 
Pour terminer, le Ministre Diaby a insisté sur le respect des échéances de ces prochaines étapes, soulignant que le travail devrait avancer le plus rapidement possible et être bien exécuté.

Rappelons que l’Alliance Smart Africa, qui a démarré avec 7 pays membre, regroupe aujourd’hui 26 pays, soit un marché pouvant générer un revenu de plus d’1 milliard de $ à travers les appels normaux, mais aussi par le roaming, les data center et tous les projets phares de l’Alliance Smart Africa. La Guinée a été désignée pour coordonner le projet d’interconnexion des pays africains auprès de l’Alliance Smart Africa. La 1ere phase sera réalisée en Afrique de l’Ouest, et dans ce cadre il s’agit d’interconnecter d’abord la Guinée et ses 6 pays limitrophes, et, au-delà, les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest, avant de passer ensuite à l’Afrique de l’Est

Cellule de Communication du MPTEN

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here