LA QUATRIÈME ÉDITION DE LA SEMAINE NATIONALE DE L’ENTREPREUNARIAT DANS LE NUMERIQUE  – LE DEFI A ETE RELEVÉ

C’est pas possible ! C’est en Guinée ça ? Les jeunes guinéens ont un talent fou !’ Les jeunes ont dépassé le niveau de leurs aînés, ils sont vraiment l’avenir de notre pays ! Les jeunes guinéens n’ont rien à envier aux jeunes des pays environnants ! Il faut tout faire pour accompagner ces jeunes et leur permettre d’aller jusqu’au bout de leur projet ! Bravo au Ministère des Postes et Télécoms pour nous avoir permis découvrir ce jeune visage de la Guinée”… Tels sont quelques commentaires que nous avons enregistrés des milliers de visiteurs de la 4eme édition de la « Semaine Nationale de l’Entreprenariat dans le Numérique (SNEN) » organisé par le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique (MPTEN) en collaboration avec l’Agence de Promotion des Investissements Publics (APIP).

Évènement institutionnel de dimension internationale créé depuis 2016, la SNEN a pour objectif, rappelons-le, d’informer, de sensibiliser et de mettre en situation de création et de compétition les différents acteurs de l’écosystème du numérique en Guinée.

Placée sous le thème «  Notre Révolution Numérique », la 4ème édition s’est tenue au siège de l’Autorité de Régulations, des Postes et des Télécommunications (ARPT) du 11 au 14 Juin 2019. Inaugurant l’évènement, le Président de la République, Chef de l’État, Professeur Alpha CONDE a souligné :  « Ce rendez-vous a pris des dimensions internationales et continue de gagner en notoriété et attirer de plus en plus de Guinéens et de non-guinéens. Mon gouvernement croit au potentiel de développement de l’économie numérique pour accélérer le développement des autres secteurs socio-économiques, y compris la santé, l’éducation, l’artisanat et l’agro-industrie. Nous avons investi plus de 300 millions de dollars ce qui démontre la volonté du gouvernement de vraiment impulser ce secteur.»

 

Et en effet, la 4eme édition de la SNEN a enregistré des nouveautés remarquables par rapport aux éditions précédentes.

Elle a été, plus que les autres, l’occasion pour les acteurs nationaux et internationaux, les férus du numérique, étudiants, experts et professionnels des TIC de se rencontrer afin de discuter des problématiques socio-économique et des solutions afin de capitaliser sur les options que la technologie pourrait apporter à un développement rapide et stable.

Ainsi, pour une première fois, l’Espace des Innovateurs a permis de mettre en valeur des « innovateurs » venus d’un peu partout de la Guinée. Cet espace avait pour objectif de valoriser le savoir-faire guinéen et de découvrir des pépites avec des solutions qui répondent à des problèmes locaux. Des entrepreneurs proposant des solutions digitales pour répondre à des problématiques locales dans les secteurs de l’éducation, la santé,  l’agriculture, le transport, l’environnement, l’eau, l’énergie et le commerce ont été mis en avant par la Compétition Innovations Days.  « Cette opportunité permet de diversifier les sources d’apprentissage, permet de qualifier l’enseignement. Vous avez également pris en compte une des couches sociales les plus importantes de notre société à savoir les filles et les femmes ; vous nous avez demandés de faire en sorte que l’entreprenariat féminin soit supporté et encouragé par l’introduction des technologies de l’information et de la communication. »,  a déclaré Monsieur Diaby Moustapha Mamy,  le Ministre des Postes des Télécommunications et de l’Économie Numérique.

Trois start-up sur 16 présélectionnés de la compétition Innovations Days ont été primés. Ce sont :

  • RIDEVENT avec le projet « African Hereos », 1er jeu vidéo 3D « Made In Guinée »;
  • KUNFABO avec le téléphone du même nom pour objectif de valoriser le savoir-faire Africain à travers des solutions digitales « Made In Africa » pour répondre aux réalités africaines, et cela, avec un rapport qualité-prix très compétitif par rapport aux produits concurrents étrangers ;
  • TEGUILAB avec le projet « Labitani », solution digitale en phase test au Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte Dakar pour la gestion complète du patient dans les établissements de santé.

Le Projet Numérique dans les Ecoles, grand succès de cette édition, a été l’occasion pour le comité d’organisation en appui avec les lauréats des éditions précédentes de la compétition Innovations Days et des formateurs français de mettre en place un programme de formation des formateurs et une compétition entre les écoles. Sensibiliser, initier et former à la robotique, au codage et aux nouveaux outils numériques les élèves et des enseignants de 10 écoles dont  3 primaires, 3 collèges, 3 lycées et 1 école pour personne à mobilité réduite, étaient les principaux objectifs de cette activité.

Après un mois de formation, les élèves de ces écoles, accompagnés de leurs formateurs, ont également participé à une compétition lors de la Semaine du Numérique 2019, ce qui a permis de primer :

  • L’école primaire MAARIFF avec le Projet « Tri des déchets »
  • Le collège TITO Bellevue avec le projet « Smart City »
  • Le lycée de jeunes filles Saint-Joseph de Cluny avec le projet « Coup de Main »

La 4ème édition de la SNEN a révélé au grand public, aux agents et acteurs de développement économique et social ainsi qu’à leurs partenaires publics et privés tout le potentiel de développement numérique mis démocratiquement au service des populations. « C’est indispensable que le numérique soit un véritable levier de développement socio-économique et environnemental pour permettre à chaque Guinéen et en particuliers aux plus jeunes, d’exprimer et de développer leur créativité. Nous ne devons pas subir, mais plutôt porter cette révolution numérique en saisir toutes les potentialités en modifiant nos façons de travailler. » a déclaré dans ce sens Mme Kaba Aminata,  Présidente du comité d’organisation de la SNEN.

L’accélération et le renforcement des innovations technologiques, la démocratisation de l’internet, l’inter-connectivité et le déploiement du   large bande, les TIC dans l’éducation et la santé etc. sont autant de défis que le gouvernement, à travers le MPTEN  est en train de relever  pour réduire la fracture numérique au sein du pays et éliminer les frontières et les barrières entre la Guinée et la planète numérique.

Avec la participation de plus de 3000 personnes venant de l’administration publique, du secteur privé, des organisations et institutions nationales et internationales, du milieu scolaire et universitaire –  enseignants, élèves, étudiants, jeunes entrepreneurs,  etc.…  la 4ème édition de la SNEN a pleinement atteint ses objectifs et connu un immense public.

Tous se donnent rendez-vous pour un évènement encore plus grand qui aura lieu lors du prochain « Sommet Transform Africa » qui sera organisé en Guinée en 2020, pour la première fois dans un pays africain autre que le Rwanda.

Assurément, la Guinée reste encore le pays des défis relevés !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here