Trois jours après qu’il ait tenu le point de presse face aux médias publics et privés de la capitale, en homme averti, Oyé Guilavogui poursuit sa rencontre avec la presse. Il est reçu ce lundi 06 Juillet 2015 par l’émission Sen sènyi Falè de la section des langues Nationales de la RTG en soussou pour rendre plus accessible l’information autour des acquis, des réalisations en cours, perspectives ; mais aussi expliquer les motivations de l’augmentation des tarifs de la communication téléphonique, qui sont entrés en vigueur depuis le 1er juillet 2015 sur toute l’étendue du territoire national.

Ce lundi 06 Juillet 2015, l’équipe sen sènyi falè a réalisé une émission phare avec le ministre d’Etat Oyé Guilavogui, pour débattre du secteur des Postes, Télécoms et NTI.

A l’entame de l’émission, son animatrice principale, Hadja Mariama Dubréka Camara a tout d’abord remercié M. le Ministre d’Etat pour sa disponibilité à recevoir la presse afin de communiquer autour des sujets relevant de son département pour éclairer les lanternes des populations.

Comme chaque année, les ministres font un bilan à mi parcours de leurs activités mentionnées dans leur feuille de route pour connaitre ce qui a été fait, ce qui reste à réaliser et les perspectives. Le département des Postes, Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information est devenu depuis un certain temps une vitrine dans le pays grâce aux initiatives de son locataire M. le ministre D’Etat Oyé Guilavogui ; Voilà le mobile principal qui a motivé Hadja Mariama Dubréka Camara à se tourner vers ce secteur en grande mutation.

Au cours de cette émission, des questions comme la relance de la société mère de la téléphonie en guinée la SOTELGUI ont été abordées avec clarté. Sur ce point le ministre d’Etat a rassuré les populations guinéennes que les travaux de réhabilitation des 62 sites du grand Conakry (Conakry-Dubréka-Coyah) sont achevés et leur test est concluant. Pour les capitales régionales, les travaux sont presque terminés ; il a rassuré que la relance de cet opérateur historique est prévue au mois de septembre. Les services seront de qualité grâce aux équipements qui sont installés avec la technologie de la quatrième génération (4G).

En ce qui concerne l’augmentation de 1 GNF par seconde des communications téléphoniques soit 60 GNF la minute, Oyé Guilavogui en grand commis de l’état, lancera un appel à l’endroit des citoyens de participer à cet effort national pour booster l’économie nationale qui a été énormément secouée par la fièvre hémorragique à virus Ebola.

En plus de cette nouvelle taxe, le ministre d’Etat s’est exprimé sur la migration de l’analogique vers le numérique. Selon lui, le premier signal a été lancé à la veille de la date butoir et elle continue et se poursuivra jusqu’à la fin du premier trimestre de 2016 pour que tous bénéficient du numérique qui a des avantages énormes. Et parlant du déploiement de la fibre optique vers l’intérieur du pays sur les 4.000 km, le ministre d’Etat de préciser que les travaux ont une durée de deux ans ; mais qu’à cela ne tienne, son exploitation se ferra au fur et à mesure de l’avancement des travaux. A rappeler que le coût de réalisation de ce projet s’élève à 238 millions de dollars US avec prêt d’Eximbank de la Chine. Cette fibre apportera beaucoup d’avantages à notre pays surtout qu’elle transportera les images, le son et l’internet.

Parlant toujours des bénéfices que va apporter la fibre optique à notre pays, il est important de souligner que lors de la dernière rencontre entre le ministre d’Etat et le Directeur Général de la société qui s’occupe de la migration de l’analogique vers le numérique, le patron du département des télécoms, profita de l’occasion pour rappeler au responsable de la société de l’intérêt que le gouvernement accorde à cette migration et à ce titre, le DG de cette société de préciser que la guinée se trouve actuellement dans un club restreint des pays qui ont migré en Afrique et que cette migration va apporter divers éléments bénéfiques tels : la croissance de l’économie du pays de façon considérable, les dividendes numériques et la réduction de la pauvreté…..
Il dira ensuite que mille (1000) décodeurs pour mille (1000) foyers sont disponibles actuellement pour la capitale Conakry ; un chiffre qui pourrait connaître une ascendance puisqu’avant la fin de l’année, les 80% du pays migreront de l’analogique au numérique. Il profitera de cet entretien pour lancer un appel à l’endroit des importateurs et utilisateurs des appareils de TV, de ne plus importer et acheter les TV analogiques, car une fois la migration terminée, on ne pourra plus capter le signal avec l’analogique.
Un ministre d’Etat maitrisant parfaitement la langue soussou et son sujet qui abordera la question portant sur la nouvelle dynamique enclenchée au niveau de la poste. Abordant cette question, il dira que les bureaux de poste des 33 préfectures sont réhabilités au jour d’aujourd’hui à 80% et des nouveaux produits seront lancés bientôt (services financiers postaux, des cartes visa ….).
Beaucoup d’autres résultats ont été obtenus entre autres : les réseaux métropolitains et panafricains en ligne (e-éducation, e-santé et e-diplomatie).
C’est dans un climat très détendu que s’est terminé cet entretien entre Monsieur le ministre d’Etat avec l’animatrice de l’émission « sen senyi falè » de la RTG.
Pour le service communication
Valéry Tally MANE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here