En compagnie de son collègue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique avec une télé-présence du chef de l’Etat, Alpha Condé, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Oumar Said Koulibaly, a procédé ce lundi, 05 octobre 2020, au lancement de la deuxième édition  du programme Seeds for the futur.

Ce programme de la société HUAWEI Technologie, vise pour cette année, dès la première phase, à sélectionner deux cents (200) étudiants du secteur des Technologies de l’information et de la Communication, et des sciences des Institutions d’enseignement supérieurs du Pays, pour un perfectionnement dans les TIC, en les dotant de tablettes Huawei de dernière génération et une connexion internet haut débit pour trois (3) mois.

A la deuxième phase du programme, 30 étudiants seront sélectionnés à l’issu d’un concours pour bénéficier d’une formation plus pointue en ligne et en présentiel par des éminents professeurs chinois dans les technologies comme la 5G, l’Intelligence artificielle et le cloud Computing. Après cette formation de haut niveau, les dix étudiants meilleurs talents en TIC, qui se feront distingués, bénéficieront d’un stage embauches soit à Huawei ou dans d’autres sociétés de la place.

Autre chose, l’Institution d’enseignement supérieur qui aura plus d’étudiants admis au concours final sera considérée par Huawei comme une Académie des TIC avec laquelle il établira un partenariat de collaboration.

Un projet apprécié par le chef de l’Etat, Alpha Condé, qui n’a pas manqué de rappeler son vœux de voir le secteur du numérique devenir un catalyseur de l’entreprenariat jeune.  «L’ambition du gouvernement est d’ici 2023, de créer 100 mille jeunes entrepreneurs dans tous les domaines. Cela est possible grâce aux nouvelles technologies. Si nous nous donnons les moyens, nous pouvions rattraper notre retard», a mentionné le chef de l’Etat.

Dans son discours, le ministre des Postes, des Télécommunications, a particulièrement rendu un hommage à Huawei avant de se réjouir de cette formation de la jeunesse dans le domaine du numérique. «Former les jeunes est le meilleur investissement qu’un pays puisse faire, surtout dans le secteur du numérique dont les enjeux actuels et futurs commandent d’avoir une expertise locale», a déclaré Oumar Said Koulibaly.

A noter que cette initiative facilitée par le ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, vient s’ajouter à une longue liste d’actions salvatrices à mettre au compte du nouveau ministre, Oumar Said Koulibaly.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here