UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

La République de Guinée

Géographie, relief et climat
La République de Guinée est située au Sud-ouest de l’Afrique Occidentale (Latitude Nord 7°30′ et 12°30′ Longitude Ouest : 8° et 15°) avec une superficie de 245 857 km2. Elle est bordée par six pays : Guinée Bissau à l’Ouest, le Sénégal et le Mali au Nord, la Côte d’Ivoire à l’Est, le Libéria et la Sierra Léone au Sud. C’est un pays côtier avec 333 km de littoral maritime sur l’atlantique et s’étend sur 800 Km d’Est en Ouest et 500 Km du Nord au Sud.

Son climat est de type tropical alternant une saison pluvieuse et une saison sèche d’environ six mois chacune. Le pays donne naissance aux principaux cours d’eau de la sous-région : le fleuve Sénégal, le fleuve Niger, le fleuve Gambie, le fleuve Konkouré, le fleuve Kolenté, et le fleuve Lofa. La Guinée comprend quatre régions naturelles : la Basse Guinée, la Moyenne Guinée, la Haute Guinée et la Guinée forestière. La Basse Guinée est une région des plaines côtières qui couvre 18% du territoire national et qui se caractérise sur le plan climatique par des fortes précipitations variant entre 3000 et 4000mm d’eau par an avec une humidité élevée. La moyenne Guinée, région de massifs montagneux, couvre 22% du territoire national avec des niveaux de précipitations annuelles variant entre 1500 et 2000 mm avec un climat semi tempéré. La Haute Guinée est une région de plateaux et de savanes arborées couvrant 40% du territoire GUINÉE | Stratégie Nationale Santé Numérique 2021-2025 14 national. Le niveau des précipitations varie entre 1000 et 1500 mm par an avec un climat chaud et sec. La Guinée forestière est un ensemble de massifs montagneux qui couvre 20% du territoire national avec un climat humide et une pluviométrie, variant entre 2000 et 3000 mm par an La Guinée dispose de richesses hydrographiques importantes, d’un riche potentiel minier (Deux tiers des réserves mondiales de bauxite, or, diamant, fer de riche qualité, manganèse, zinc, cobalt, nickel, uranium) encore sous exploité.

 

Démographie et population
Le dernier Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) de 2014 établissait la population de la Guinée à 10 523 361 habitants. Selon les estimations de l’Institut National des Statistiques de la Guinée, la population est passée à 12 559 623 d’habitants en 2020, avec un taux d’accroissement annuel intercensitaire de 2,9%. Les femmes représentent près de 55% de la population. La majorité de la population est jeune (44% sont âgés de moins de 15 ans en 2014). Seulement 4% de la population guinéenne est âgée de plus de 65 ans en 2014. Cette population est très jeune et à forte prédominance rurale. Le taux brut de natalité est de 33,6 pour 1000 en 2018 et l’indice synthétique de fécondité était de 4,8 enfants en 2018. L’espérance de vie moyenne à la 3 Extrait de PNDS 2015-2024 GUINÉE | Stratégie Nationale Santé Numérique 2021-2025 15 naissance est de 59 ans4 . 

La population guinéenne présente une grande diversité ethnique. Les groupes ethniques sont les suivants : les Malinkés, les Koniankés, les Peulhs, les Toucouleurs, les Diakankés, les Soussous, les Bagas, les Nalous, les Mikoforès, les Kissis, les Guerzés, les Tomas, les Manons, les Konos, les Badiarankés, les Bassaris, les Koniaguis, les Landoumas, les Lélés, les Foulakoundas, les Tomamanians, les Kourankos, les Djallonkés. L’islam est la religion dominante dans le pays (85 %). Le reste de la population pratique le christianisme (4,3 %) et les croyances traditionnelles.

 

Situation socio-économique
Sur le plan économique, malgré le potentiel agricole, minier et hydrique, la Guinée demeure fragile et vulnérable. Les réformes économiques et financières engagées depuis 2010 ont certes permis d’atteindre les conditions de l’initiative des pays Pauvres très endettés permettant de réduire la dette publique mais n’ont pas permis d’engranger une croissance forte et durable susceptible de conduire le pays vers l’émergence économique. La croissance économique entre 2008 et 2016 n’a été que de 2,9%. 

La survenue de la maladie à virus Ebola en 2014 et la baisse des cours de la bauxite ont contribué à fragiliser d’avantage l’économie guinéenne. La pandémie covid-19 en 2019 est venu compliquer les choses en impactant fortement les revenus des entreprises et des ménages et en aggravant les déficits budgétaires avec les nouvelles dépenses dans le secteur de santé et les subventions pour les secteurs économiques et sociaux du pays. Le produit intérieur brut de la Guinée en 2017 était de 8,8 milliards dollars américain soit 848 dollars américain par habitant. Le taux d’inflation en 2019 se situait à 9,5%. Au niveau du développement humain la Guinée était classée 175ème sur 189 pays en 2017 et un taux de pauvreté de 43,7%. Le taux de chômage des plus de 15 ans est estimé en 2014 à 5,2%. Au niveau de l’éducation, le pays affiche un taux brut de scolarisation primaire de 88,6% et un taux brut de scolarisation secondaire de 29 ,7% en 2017. Le taux global d’alphabétisation des plus de 15 ans est estimé à 32% en 20145.

 

Situation politique et administrative

La Guinée est une république indépendante depuis le 2 octobre 1958. Son Président de la République est élu au suffrage universel direct. La constitution de 2020 actuellement en vigueur a été adoptée par référendum constitutionnel le 22 mars 2020 et promulgué le 7 avril 2020 par le Président Alpha Condé. Le président de la République de Guinée est le chef du pouvoir exécutif, pouvoir prévu par la Constitution de la Guinée aux côtés des pouvoirs législatif et judiciaire. Selon la Constitution, il est également le commandant en chef des Forces armées de la Guinée.

La Guinée est sortie depuis 2010 d’une longue crise socio-politique qui a entravé son processus de consolidation de l’Etat de droit. Ce processus s’est achevé avec l’organisation des élections présidentielles en 2010, 2015 et 2020 mais bien que constituant une avancée considérable, n’a pas permis au pays de renouer entièrement avec la normalisation institutionnelle. En outre, le pays a mis à profit ces avancées démocratiques pour améliorer la gouvernance institutionnelle à travers la mise en place des institutions républicaines, notamment la Cour Constitutionnelle, le Conseil Supérieur de la Magistrature, l’Institution Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, la Haute Autorité de la Communication et le Médiateur de la République. 

Des documents politiques ont été élaborés dans le domaine de la prévention des conflits, de la consolidation de la paix, de la santé, de l’habitat et de la protection de l’environnement en vue de renforcer le système de planification nationale. Ces progrès ont été enregistrés grâce aux actions de renforcement de capacités techniques et institutionnelles des structures nationales au niveau central, déconcentré et décentralisé. Dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance judiciaire, des changements positifs importants ont été notés dans le secteur de la justice avec l’application du statut particulier des magistrats, garantissant leur indépendance et améliorant substantiellement leur traitement salarial.6 Sur le plan administratif, le pays est subdivisé en sept régions administratives (Labé, Kankan, Faranah, N’zérékoré, Boké, Mamou, Kindia et la zone spéciale de Conakry) et 33 préfectures. Le pays compte aussi 344 sous-préfectures, 38 communes urbaines, 304 communes rurales et 15 741 villages

 

La Guinée en Bref


 

Nom Officiel : République de Guinée

Nature du régime : République démocratique

Capitale : Conakry

Superficie : 245 857 km2

Terre arable : 13 millions

Côte maritime : 300 Km

Fuseaux horaires : UTC +0

Population : 13 millions d’habitants (2019)

PIB : 12,6 milliards $ (2019)

PIB par habitant : 926,3 $ (2019)

Taux de croissance : 5,9 % (2019)

Langues : soussou, malinké, poullar, kissi, guerzés, etc.
Le français est étudié dans les écoles et la principale langue des affaires.

Monnaie : Guinée Nouveau Franc (GNF)

Climat : Le climat est tropical à deux saisons :
La saison des pluies, de mai à octobre. La pluie est abondante de juin à août.
La saison sèche de novembre à avril.

Région :
4 Régions naturelles :
Guinée Maritime : zone côtière (18% du territoire national)
Moyenne Guinée : région montagneuse avec le massif du Fouta Djallon (22% du territoire national)
Haute Guinée : région de savane, présence du Parc National du Haut Niger (40% du territoire national)
Guinée Forestière : région montagneuse, présence du Mont Nimba (20% du territoire national)